Skinexigence

Analyse d'une ride

La plupart des actifs anti-aging cherchent à faire diminuer directement ou indirectement le relief de la peau, notamment au niveau du visage (patte d’oie, glabelle, sillons nasogéniens...). Ces produits revendiquent en général une action sur le volume, mais aussi sur l’étendue des rides.
Pour caractériser une ride, il faut pouvoir l’isoler du relief environnant qui n’est jamais totalement plan et régulier. Généralement, plus une ride est marquée, plus elle sera facile à détecter et à circonscrire.
Dans cet exemple, on a pointé manuellement la ride centrale (indiquée par une flèche) et calculé le volume, c’est à dire tout le vide situé sous le plan moyen de la surface. Ce volume correspond donc à la matière qui serait nécessaire pour combler la ride jusqu’à la faire disparaitre.
Les paramètres morphologiques de cette ride sont les suivants :
Volume          =          -4.23 mm3
Surface          =          10.76 mm2
Périmètre      =          27.93 mm
Longueur       =          9.73 mm
Largeur          =          1.61 mm 

Ces paramètres prennent en compte les 3 dimensions de l’objet
Ces 2 rides (correspondant au même sujet que précédemment) ont été extraites de la patte d’oie lors d’une cinétique. On observe très distinctement une diminution du volume de la ride et de sa surface. Sa largeur diminue sensiblement alors que son périmètre augmente (ses bords sont plus irréguliers).
  • Volume   =   -4.78 mm3              Volume  = -3.25 mm3     
  • Surface   =   11.38 mm2             Surface  = 8.69 mm2
  • Périmètre  = 24.93 mm             Périmètre = 28.20 mm
  • Longueur  = 9.64 mm               Longueur  = 10.28 mm
  • Largeur  =   1.67 mm                Largeur  = 1.24 mm
La distribution des altitudes permet de comparer très précisément les volumes obtenus. On remarque notamment que la ride de gauche est plus profonde (jusqu’à -0.9 mm), mais qu’elle est également plus évasée (il y a plus de points, donc une surface plus importante située entre -0.2 et -0.3 mm).
 
Ce volume est calculé à partir du plan moyen de la surface. Si on utilise cette matière pour combler la ride (par addition logique), on obtient la surface ci-dessous (à gauche).
D'un point de vue visuel, la ride reste toujours visible parce que sa surface trop régulière contraste avec la surface environnante.
On peut donc ajouter une texture aléatoire à ce volume, de manière à obtenir une meilleure intégration dans le relief (à droite).

Dernières actualités

Présentation vidéo

Teaser

La Société Skinexigence SAS, a été créée par Sophie MAC le 02 février 2006 à Besançon, ville d’art et d’histoire. Après 6 années passées au sein de l'hôpital universitaire de Besançon, Skinexigence vient d'emménager dans l'immeuble Bioparc, au cœur du pôle santé bisontin regroupant les entreprises travaillant dans le domaine biomédical et à proximité du nouveau service de dermatologie.

En savoir plus